Comment favoriser l'intégration des élèves allophones issu·e·s de l’immigration ?

Le blogue ORTHOPÉDAGOGIE DÉFI

Les élèves dont la langue maternelle n'est pas le français. Decoration orthopedagogie defi
Avoir une classe dite régulière de nos jours à Montréal n’est pas une réalité. En effet, nos classes sont colorées. Plusieurs enfants issues de l’immigration grandissent et apprennent le français dans nos écoles primaires et secondaires. Afin de favoriser leur intégration, il est important de prendre un moment en tant qu’enseignant/orthopédagogue pour apprendre à connaître ces élèves et ces étudiants afin de s’assurer que leur intégration dans l’école se fasse en toute sécurité pour un développement optimal. Quand je parle de sécurité, je parle de sécurité sur le plan de leurs apprentissages, sur le plan émotionnel et sur le plan social. Il est important qu’ils s’épanouissent et se sentent écoutés dans leur pays d’accueil. Pour ce faire, il est important de mettre en place dans nos classes et durant les séances orthopédagogiques des pratiques des plus inclusives et de promouvoir la participation parentale.
 
La participation des parents est importante à la bonne intégration des enfants en classe et leur engagement scolaire, car l'implication positive du parent déteint sur sa vision de l'école.
 
Dans une perspective inclusive , les approches pédagogiques retenues veulent répondre à tous les apprenants et à leurs besoins d'apprentissage spécifiques. La diversité est vue comme la normalité. Pour l'apprenant ayant des besoins particuliers, l'éducation inclusive privilégie l'accès aux activités de la vie quotidienne du jeune en mettant l'accent sur un apprentissage basé sur l'intérêt ainsi que sur un aspect social et culturel.Avoir des pratiques différenciées pour inclure tous les élèves dans leurs apprentissages est un besoin. Par exemple, utiliser des médiums différents est une manière de diversifier son enseignement (cours classique, nouvelles technologies, lecture, jeux, etc.). Ainsi, le contenu doit être adapté tout comme la méthode d'enseignement et les modes d'évaluation. Utiliser des langues primaires des élèves allophones pour apprendre la structure et les différentes de la phrase est une force et une manière d'apprendre le français qui est valorisante.
Pour conclure, l'importance des pratiques inclusives va de pair avec la participation parentale. Le rôle positif des parents est indispensable à la réussite de chaque enfant. La relation entre le parent et le corps enseignant / orthopédagogue est collaborative et centre attention et les objectifs sur les besoins de l'enfant pour une réussite et une inclusion scolaire de tous les élèves.
Partage:
Facebook     Whatsapp     Twitter     Instagram

Écrit par Foula
Orthopédagogue privée en ligne à Montréal

Orthopédagogie défi a le plaisir de vous présenter son blogue. Il est écrit par nos <strong>orthopédagogues</strong>. Nous le mettons à jour mensuellement pour vous donner des nouvelles d'actualité. N'hésitez-pas à prendre un instant pour vous informez sur le métier d'<strong>orthopédagogue</strong>, sur ce qu'il apporte et sur les progrès qu'il peut engendrer.